Abonnez-vous à Vélo Guadeloupe
Abonnement
Today: 28.Oct.2020

Pierzga, en fin tacticien

Évaluer cet élément
(2 Votes)

38e Tour cycliste de Marie-Galante (3e étape)

Cette 3e étape s'est courue entre Saint-Louis et Saint-Louis. Avec ses 115,300 kms et trois côtes à gravir, elle a été considérée comme la plus dure. Combatif dès les premiers kilomètres, Adam Pierzga (ASBM) a signé une victoire au sprint. Quant à Louis Téplier (CSCA) qui, au départ, ne comptait pas garder le maillot jaune, il a finalement décidé de se battre pour le garder.

Adam PIEZGA (ASBM) vainqueur de la 3èME étape à Saint-Louis au micro de Pascal Abatan Adam PIEZGA (ASBM) vainqueur de la 3èME étape à Saint-Louis au micro de Pascal Abatan

 

Cette troisième étape avait comme point de départ et d'arrivée Saint-Louis.

Sur le plan historique, ce nom n'est apparu sur une carte qu'en 1760 à l'emplacement actuel du bourg alors que le centre de la commune était encore le quartier de Vieux-Fort, le berceau de la colonisation française à Marie-Galante.

Á 9h00, la caravane quittait la ligne de départ située face à l'église et longeait le littoral garni de différentes plages. Pas le temps d'admirer le paysage car, très tôt, quelques coureurs : Joastian Perran (VCS), Daniel Junon (UVN), Kérane Barolin (UVN), Wilhem Guillaume (UVN), Joaquim Bray-Gregorio (UVMG) et Adrien Alidor (UVMG) – pédalaient déjà en tête.

Le nouveau maillot jaune, Louis Téplier (CSCA), se trouvait au milieu du peloton. Après 20 kms de course, la section Gueule Grand Gouffre voyait passer un peloton compact.

Dans la traversée de Ribourgeon, plusieurs éléments dont Adam Pierzga (ASBM), Pierre Garrejat (Académie de Roua - Guyane), Pedro Nelson Torres (USL), Ludovic Turpin (VCG), Olivier Curier (Excelsior) et Joaquim Bray-Gregorio (UVMG) plaçaient un nouveau démarrage.

Cinq kilomètres plus loin, débutait la montée du Morne Piton, la plus grosse difficulté de l'étape. Au pied de cette colline, le groupe de tête affichait plus d'une minute d'avance sur le peloton de Téplier ; il était composé, à ce moment-là, de Fabrice Cornélie (UVN), Grégory Blondin (VCG), Thibault Fournier (USL), Teddy Tarane (VCTR), Grzegorz Kwiatkowski (La Pédale pilotine de Martinique), Perran, Barolin, Pierzga, Curier et Torres, le Colombien de l'USL.

L'ascension de ce morne cassait les jambes de nombreux coureurs. Au sommet, Bray-Gregorio et Turpin décidaient de sortir du peloton.

Le retour du guerrier Téplier

Avant la descente du Morne Romain, les hommes de tête enregistraient 2'09 d'avance sur Téplier lequel, loin de se décourager, augmentait la cadence pour ramasser tous les petits paquets de coureurs disséminés à l'avant. Après 1h30 de course et 55 kms parcourus, la caravane traversait le centre de Grand-Bourg avec toujours ces neuf coureurs en ouverture et se dirigeait maintenant vers le Morne Vigo.

Les deux Polonais, Pierzga et Kwiatkowski, accéléraient pour franchir les premiers le sommet cette côte de 3e catégorie. Ils étaient ensuite rejoints par Cornélie et Torres. Certains coureurs préféraient mettre pied à terre et pousser leur vélo... Au 60e km, à l'arrière, Bray-Gregorio, Turpin, Luis Sablon (ASBM), Kenny Darmyn (CSCA), Johan Gobin (Fewoss-UC Spiritaine), Jocelyn Lemperrière (Fewoss-UC Spiritaine) et Teddy Landre (JCA) se plaçaient en contre. Alors, Turpin forçait ses camarades d'échappée à mettre le turbo pour revenir sur les quatre fuyards.

Les lâchés du groupe de Pierzga étaient vite recollés. Le groupe comptait maintenant une dizaine d'éléments. Au 75e km, le regroupement général se produisait en tête de course, l'avance des fugueurs avaient fondu comme neige au soleil. Au 80e km, dans la longue montée de Cocotier, les attaques fusaient. Finalement, quatre hommes – Bray-Gregorio, Sablon, Turpin et Lemperrière – se postaient à l'avant. Téplier, le sociétaire du CSCA, qui pourtant avait affirmé ne pas vouloir garder le maillot de leader, se réveillait d'un coup et partait à la recherche de ces fuyards qui constituaient une réelle menace pour lui au classement général. Dans la section de Grelin, l'ardoisier signalait un écart de 1'26 entre le groupe du maillot jaune et les hommes de tête.

Et puisque la chance sourit aux audacieux (comme dit le proverbe), Téplier comblait son retard et opérait la jonction au 89e km. Au 103e km, dans la descente de Canada, une douzaine de coureurs ouvraient la caravane : Blondin, Darmyn, Barolin, Lemperrière, Cornélie, Pierzga, Turpin, Sablon, Kwiatkowski, Téplier, Bray-Gregorio et Gobin. Un dernier coup d'écumoire s'avérait encore nécessaire alors à 5kms de l'arrivée dans la commune de Saint-Louis, les attaques pleuvaient ; les artificiers étaient Blondin, Téplier, Turpin, Bray-Gregorio et Darmyn. Le sprint final partait de très loin, Adam Pierzga s'imposait devant Sablon et Lemperrière. Téplier conservait sa tunique dorée.

Lu 815 fois Dernière modification le mardi, 08 juillet 2014 21:47

Suivez VeloGuadeloupe :

Évelyne Chaville

Évelyne Léa CHAVILLE, Journaliste Diplômée de l'Ecole Supérieure de Journalisme de Paris.

Site internet : evelynechavillecdpresse.tumblr.com/

Laissez un commentaire

Tout commentaire non conforme à la législation française, sera automatiquement modéré.
Merci de votre compréhension.

  • Dernier
  • Populaire
  • 0 9e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 8e étape - Tronçon 2 : 64e Tour cycliste…
  • 0 8e étape - Tronçon 1 : 64e Tour…
  • 0 7e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 6e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 5e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 4e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 Prologue : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 9e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 8e étape - Tronçon 2 : 64e Tour cycliste…
  • 0 7e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 8e étape - Tronçon 1 : 64e Tour…
  • 0 5e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 4e étape : 64e Tour cycliste international de…