Abonnez-vous à Vélo Guadeloupe
Abonnement
Today: 03.Dec.2020

Camargo, el relámpago

Évaluer cet élément
(5 Votes)

7e étape64e Tour cycliste international de la Guadeloupe

Le Vénézuélien Jonathan Camargo du CSCA des Abymes a été le grand vainqueur de la 7e étape (145 kms) qui s’est disputée entre Capesterre Belle-Eau et Bouillante. Cette épreuve s’est déroulée sous des pluies diluviennes. Le Français Damien Monier de l’équipe japonaise, Bridgestone, a sauvé son maillot jaune.

Photo : Fred Sapotille Photo : Fred Sapotille

Le Vénézuélien Jonathan Camargo du CSCA des Abymes a été le grand vainqueur de la 7e étape (145 kms) qui s'est disputée entre Capesterre Belle-Eau et Bouillante. Cette épreuve s'est déroulée sous des pluies diluviennes. Le Français Damien Monier de l'équipe japonaise, Bridgestone, a sauvé son maillot jaune.

10h00, les 75 « forçats de la route » quittaient la ligne de départ devant la mairie de Capesterre Belle-Eau afin de rejoindre la ligne d'arrivée à Bouillante malgré un temps exécrable dû au passage d'une onde tropicale sur les Antilles.

Après une dizaine de kilomètres, sept coureurs occupaient la tête de la course : Diego Milan Jimenez et Janis Dakteris (Differdange Lösch), Jules Lanclume (JCA), Mickaël Clarico (USL), Camille Chancrin (S.Martinique), Valentin Baillifard (BMC Development) ainsi que Johan Ruffine (ASBM-PPN). Finalement, Lanclume jetait l'éponge et se mettait à l'abri dans le peloton. Dans la nouvelle route de Petit-Bourg, Jonathan Camargo (CSCA) et Freddie Guilloux (UC Cholet 49) rejoignaient les six hommes de tête. Grâce à des relais bien enchaînés à une vitesse de 60 kms/h, le groupe de huit fuyards creusait un écart de plus de 1' à la sortie de l'agglomération petit-bourgeoise (20e km).

Á ce moment-là, Jayson Rousseau (VCG) se glissait en intercalé entre les hommes de tête et le peloton mené à la baguette par l'équipe Bridgestone qui protégeait ainsi Damien Monier, son maillot jaune.

Á Destrellan dans Baie-Mahault (28e km), l'ardoisier montrait une avance de 29s sur Rousseau et de 1'55 sur le peloton pour les huit hommes. Les coureurs avançaient à une vitesse oscillant entre 40 et 60 kms/h, malgré des pluies diluviennes. Dans la traversée de Caraque aux Abymes (39e km), Rousseau, fatigué de lutter seul contre les éléments déchaînés, se laissait embarquer par le peloton. Dans le secteur de Cocoyer, toujours sous cette pluie battante, plusieurs coureurs étaient victimes d'ennuis mécaniques et parmi eux, Monier. Le maillot jaune était vite dépanné et ramené au sein du peloton par son coéquipier Takero Terasaki. C'était Paris-Roubaix sous le mauvais temps, mais sans les pavés...

Ruffine en action

Après cette virée sur les terres gosériennes, les coureurs reprenaient la direction de Baie-Mahault pour une nouvelle excursion sur des routes départementales et communales, avec un écart de plus de 5’ entre les deux groupes.

Au 75e km, sur la longue voie d’Arnouville (Petit-Bourg) et dans la traversée de Goyave, les huit fuyards continuaient à pédaler de concert alors que derrière, les hommes de Bridgestone accéléraient légèrement le tempo tout en maintenant au garde-à-vous tous les cadors du peloton. L’écart tombait à 4’50. Sentant l’air frais de la montagne, Dakteris plaçait un démarrage sec dans la légère montée juste après Sainte-Marie (Capesterre Belle-Eau). Camargo et Chancrin sautaient alors dans sa roue tandis que Jimenez ne participait pas à la chasse pour protéger son coéquipier.

Á l’arrière, Boris Carène crevait mais il était dépanné par une voiture technique autre que la sienne, une preuve par solidarité.

Au giratoire de Bois Debout (100e km), l’ardoisier indiquait 36s d’avance pour Dakteris sur ses poursuivants. Le Lituanien de Differdange Lösch entamait seul la montée et passait le sommet de Salé (108e km) applaudi par une foule de spectateurs abrités sous des parapluies. Ses anciens compagnons de route, tractés par le Vénézuélien Camargo, ne renonçaient par à le ramener au bercail.

Á l’arrière, le peloton restait toujours muselé par l’équipe japonaise. L’ardoisier indiquait d’autres pointages : une avance de 39 s pour Dakteris sur ses poursuivants et 4’40 sur le peloton.

Á l’avant, dans l’ascension de Sapotille (Trois-Rivières), Clarico était lâché ; Guilloux tentait, lui aussi, de quitter le groupe, mais Camargo, toujours aux aguets, le contrait. Ruffine passait le premier au sommet de Sapotille (112e km), toujours plein de monde, car les six poursuivants avaient réussi à reprendre Dakteris. Á l’arrière, John Nava (UCM) lançait une grenade pour faire sauter le cadenas de Bridgestone, mais il était contré par un membre de l’équipe, Miyataka Shimizu et par Julian Cardona (USL). D’autres attaques secouaient le peloton ce qui entraînait plusieurs cassures. Quant aux grimpeurs, ils commençaient à se regrouper à l’avant.

Dans la descente vers le centre-bourg de Trois-Rivières, Ruffine, prudent sur cette chaussée détrempée, se faisait distancer par le groupe des six fuyards (Dakteris, Chancrin, Baillifard, Camargo, Jimenez et Guilloux).

Des cadors révoltés

Á l’arrière, au sommet de Sapotille, le besoin de liberté devenait beaucoup trop fort pour certains cadors entravés, bâillonnés depuis 112e kms. Des mines explosaient à droite comme à gauche. Finalement, sous l’impulsion de Murillo se détachait un groupe composé de Carène, Nava, Cardona, Ludovic Turpin (VCG), Cédric Eustache (S.Martinique), Luis Sablon (ASBM-PPN), César Bihel (Differdange Lösch), Kérane Barolin (UVN) et Thomas Lebas (Bridgestone) ; Monier qui tentait de résister aux coups de boutoir s’y accrochait aussi.

Á l’avant, Ruffine avec dans sa roue Chancrin qui avait été aussi lâché, venait reprendre du service au sein de l’échappée et passait en tête de Dos d’Ane (Gourbeyre) au 117e km. Camargo le suivait de très prés. Derrière, Lebas, en bon co-équipier du maillot jaune, imprimait un train d’enfer pour que son leader reste au contact du groupe des hommes forts.

Mais, dans l’escalade de Dolé, ce groupe explosait : Murillo,Turpin, Nava et Cardona s’enfuyaient ; derrière eux, suivaient Carène, Eustache et Bihel. Monier et Barolin parvenaient à recoller ces derniers au prix d’un grand effort. Barolin était, à nouveau, lâché à Dos d’Ane. Les coureurs plongeaient, ensuite, dans la nouvelle route de Saint-Charles-Blanchet à Gourbeyre (123e km), toujours sous la pluie. Au Bas du Bourg à Basse-Terre, Ruffine était repris par Camargo puis par Baillifard et Guilloux. Tous filaient vers Vieux-Habitants. Dakteris sautait. Derrière, dans la montée du Morne Mabouya (Baillif), Murillo attaquait encore, Cardona tentait de le contrer et Turpin le suivait. Murillo plaçait une nouvelle attaque violente et seul Turpin pouvait le rattraper. Quant au maillot jaune, Monier, il se trouvait maintenant isolé de ses co-équipiers qui lui avaient servi, dès le départ, de pare-feu.

Á l’avant, à 15 kms de l’arrivée, Camargo faussait compagnie aux autres fuyards et avalait toutes les bosses, tous les « donbré » qui se présentaient à lui. Il remportait en solitaire cette 7e étape devant Guilloux (2e) et Ruffine (3e) lequel, 19 ans après un autre Guadeloupéen Éric Chebah, remportera ce dimanche (si tout va bien) le maillot blanc à pois rouges du meilleur grimpeur sur le Tour cycliste international de Guadeloupe. Monier, lui, conservait sa tunique jaune de leader.

Lu 871 fois Dernière modification le samedi, 09 août 2014 14:28

Suivez VeloGuadeloupe :

Évelyne Chaville

Évelyne Léa CHAVILLE, Journaliste Diplômée de l'Ecole Supérieure de Journalisme de Paris.

Site internet : evelynechavillecdpresse.tumblr.com/

Laissez un commentaire

Tout commentaire non conforme à la législation française, sera automatiquement modéré.
Merci de votre compréhension.

  • Dernier
  • Populaire
  • 0 9e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 8e étape - Tronçon 2 : 64e Tour cycliste…
  • 0 8e étape - Tronçon 1 : 64e Tour…
  • 0 7e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 6e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 5e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 4e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 Prologue : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 8e étape - Tronçon 1 : 64e Tour…
  • 0 9e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 8e étape - Tronçon 2 : 64e Tour cycliste…
  • 0 7e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 5e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 4e étape : 64e Tour cycliste international de…