Abonnez-vous à Vélo Guadeloupe
Abonnement
Today: 03.Dec.2020

Lebas : Chapeau bas !

Évaluer cet élément
(4 Votes)

4e étape64e Tour cycliste international de la Guadeloupe

Á l'occasion de cette 4e étape montagneuse entre Morne-à-l'Eau et Vieux-Habitants (142,6 kms), l'équipe japonaise, Bridgestone, a remporté sa première victoire sur ce 64e Tour cycliste international de la Guadeloupe, grâce au Français Thomas Lebas. Le Vénézuélien Juan Murillo de Résonex Gwada Bikers 118 de Saint-François a repris le maillot jaune.

Photo : Daniel Éraville Photo : Daniel Éraville

 

10h00 pile, le coup d’envoi de cette 4e étape étant donné.

Au menu : un plat de « Donbré » très copieux, car les coureurs devaient avaler deux cols de 3e catégorie et 2 cols de 1re catégorie.

Le franc-tireur matinal s’appelait Jayson Rousseau (VCG), le champion de Guadeloupe sur route junior 2014. Puis, après 3kms de course, à l’approche de Chazeau (Abymes), un premier groupe se créait en tête.
On y voyait, entre autres, Ludovic Turpin (VCG), Jonathan Camargo (CSCA), Miyataka Shimizu (Bridgestone), Juan Murillo (Résonex Gwada Bikers 118), le maillot jaune Clément Bommé (UC Cholet 49) ou encore J. Rousseau.

À Boricaud, aux Abymes (7e km), le peloton recollait les hommes de tête. Dans la traversée de Sainte-Anne, plusieurs chutes survenaient. Parmi les coureurs qui s’en allaient goûter le bitume : Yvan Boos (Zèb a Pik 971), Owens Duro (EDS) lequel abandonnait après car très touché, Larry Lutin (EDS), Teddy Landre (JCA), Edwin Nicolson (UVN), Oleksandr Sheydyk (ISD Continental)…

À Deshauteurs, Bommé était victime d’une crevaison de la roue avant, mais deux de ses coéquipiers l’attendaient pour le ramener au sein du peloton. Á la sortie du territoire saintannais, plusieurs tentatives d’échappée avaient lieu.
Edwige Bélair (VCG) franchissait le premier le sommet de la côte de Petit-Havre au Gosier (25e km) et, déjà, plusieurs coureurs se faisaient lâcher.

À Périnette, après 45 min de course, une dizaine d’éléments se portait à l’avant : Grégory Blondin (VCG), Olivier Curier (Excelsior), Kérane Barolin (UVN), Freddie Guilloux (UC Cholet 49), Christian Luce (VO2C), Maksym Vasilyev (ISD Continental), Ignacio Moser (BMC development) Johan Coenen (Differdange Lösch), César Bihel (Differdange Lösch) et Thomas Lebas (Bridgestone).
Ce groupe creusait l’écart d’une quarantaine de secondes sur des coureurs intercalés et 1’ sur le gros du peloton. Finalement, l’arrière de la course se morcelait. Le premier groupe de chasseurs se cassait et se composait, désormais, de Luis Sablon (ASBM-PPN), Malik Naranin (Excelsior), Jocelyn Lemperrière (S.Martinique), Mickaël Clarico (USL), Jonathan Louis (USL), Diego Milan Jimenez (Differdange Lösch), Corrado Lampa (Differdange Lösch), Jérémy Castanet (UVMG), Grégory Errin (VCG), Arnaud Grand (BMC Development)

Après 46 kms de parcourus, à Destrellan (Baie-Mahault), les fuyards possédaient une avance de 55 secondes sur le groupe de chasse et 1’20 sur le groupe du maillot jaune, selon l’ardoisier.

Donbré, donbré, donbré, encore donbré !

Á Petit-Bourg, dans la montée de Versailles (57e km), un col de 3e catégorie, l’ardoisier réalisait un nouveau pointage : 1’13 de retard pour le groupe de chasse et 2’15 pour le groupe du maillot jaune. Johann Ruffine (ASBM-PPN), Takero Terasaki (Bridgestone), Vitally Popkov (ISD Continental), Johan Hamroulle (BMC Development), Janis Dakteris (Differdange Lösch) ainsi que Shimizu rejoignaient le groupe de chasse.

Quant à Boris Carène (CSCA) et d’autres favoris, ils se trouvaient « enfermés » à l’arrière avec Bommé. Á l’avant, Coenen franchissait le premier le sommet de Versailles.

Après 1h30 de course, les coureurs pénétraient maintenant au Lamentin sur une chaussée mouillée par la pluie. D’autres coureurs chutaient, parmi lesquels Clarico, Ruffine, Louis et Lampa. Le Lamentinois Clarico repartait à la recherche du groupe des chasseurs et parvenait à le réintégrer à la Ramée (Sainte-Rose). Cependant, Ruffine (toujours poursuivi par la déveine et en pleurs), et Louis étaient repris par le groupe du maillot jaune contrôlé par l’UC Cholet 49.

En entrant à Deshaies, un imposant groupe d’une trentaine d’éléments ouvrait la course. Dans l’ascension de l’Estomac à Frédéric, plusieurs coureurs étaient décramponnés (Moser, Castanet, Clarico…). Shimizu et Guilloux passaient en tête au sommet de ce col de 1re catégorie suivis de Blondin, Lebas, Barolin et Curier, à une quinzaine de secondes. Quatre hommes, signalés à plus de 3’ de retard, se lançaient aux trousses de cet important paquet d’échappés : John Nava Cavajar (UCM), Julian Cardona (USL), Damien Monier (Bridgestone) et Cédric Eustache (S.Martinique).

À 3’40, Camargo, Murillo, Carène, Ruffine et Turpin laissaient sur place le maillot jaune. Bommé, alors à plus de 4’, se retrouvait en compagnie d’Adam Pierzga (ASBM-PPN), Jules Lanclume (JCA) etc… On se dirigeait, à présent, vers l’autre grosse difficulté de la matinée, Baillargent, classée aussi en 1re catégorie. Les deux hommes de tête – Shimizu et Guilloux – continuaient leur progression, mais le Japonais était lâché.

Lebas, l’un des fuyards matinaux, rattrapait Guilloux qui, à son tour, se faisait larguer. Le Français de l’équipe japonaise, Bridgestone, était à l’aise dans cette montée. Le premier groupe de chasse derrière Lebas était composé, entre autres, de Terasaki, Blondin, Coenen, Curier, Guilloux, Shimizu etc ; ces derniers passaient au bourg de Pointe-Noire avec 1’30 de retard.

Dans le deuxième groupe de poursuivants, les attaques pleuvaient et maintenant les quatre grimpeurs (Ruffine ayant été lâché à Baillargent) avalaient le groupe d’Eustache.

À l’arrière, Romain Vinetot de l’ACL (19 ans) montrait au maillot jaune tout son savoir-faire en matière d’escalade sous les applaudissements d’un public toujours très nombreux. Quant au 3e du classement général Camille Chancrin (S.Martinique), il explosait à Baillargent.

À Bouillante, Lebas grimpait seul Pigeon (col de 3e catégorie) au 120e km puis pénétrait à Vieux-Habitants où il coupait la ligne d’arrivée en solitaire, sous une pluie battante, mais devant un public chaleureux.

Ensuite, arrivaient 2e Terasaki, 3e Bihel, 4e Blondin (dans sa commune natale) et 5e Carène.

Murillo revêtait, pour la deuxième fois, le maillot jaune.

Lu 772 fois Dernière modification le samedi, 09 août 2014 09:34

Suivez VeloGuadeloupe :

Évelyne Chaville

Évelyne Léa CHAVILLE, Journaliste Diplômée de l'Ecole Supérieure de Journalisme de Paris.

Site internet : evelynechavillecdpresse.tumblr.com/

Laissez un commentaire

Tout commentaire non conforme à la législation française, sera automatiquement modéré.
Merci de votre compréhension.

  • Dernier
  • Populaire
  • 0 9e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 8e étape - Tronçon 2 : 64e Tour cycliste…
  • 0 8e étape - Tronçon 1 : 64e Tour…
  • 0 7e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 6e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 5e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 4e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 Prologue : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 8e étape - Tronçon 1 : 64e Tour…
  • 0 9e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 8e étape - Tronçon 2 : 64e Tour cycliste…
  • 0 7e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 5e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 4e étape : 64e Tour cycliste international de…