Abonnez-vous à Vélo Guadeloupe
Abonnement
Today: 13.Jul.2020

Delos : Un os au travers de la gorge

Évaluer cet élément
(1 Vote)

D'aucuns ne pensaient que nous ne pourrions plus jamais avoir un champion de France junior depuis le mémorable exploit de qui l'on sait en 1977 à Saumur. Sans cette épreuve contre la montre constituant la première étape, le miracle se serait produit. L'épreuve de vérité avantage considérablement les coureurs de l'hexagone. Et, on peut se demander si les organisateurs ne l'ont pas introduite pour barrer la route aux Antillais.

José DELOS Championnat de France Juniors - Auxerre le 4 juillet 1983 José DELOS Championnat de France Juniors - Auxerre le 4 juillet 1983

 

Les vainqueurs précédents des 6 Jours du crédit agricole : 1983 : Roger Jeannette (RDA)
Championnat de France Juniors - Auxerre le 4 juillet 1983

Enfin ! Là, n'est pas notre propos. Du reste, la solution c'est de travailler d'arrache-pied cet exercice en s'armant de courage et de volonté. (Nous pouvons faire confiance au CTR Martinoia dans ce domaine). Mais oublions quelque peu ce samedi 3 et revenons au dimanche 4 juillet, jour de gloire pour les couleurs guadeloupéennes.

Deux coureurs de Karukéra étaient présents : Harry Longfort (JCA) et José Delos (USL). Ce dernier prouva qu'il était au-dessus du lot en dépit d'une meute décidée et volontaire.
Sur un circuit de 21,450 kms à couvrir six fois, Delos réalisa un véritable festival sur un air de biguine et nous, à Records, qui avions fait le déplacement, nous fûmes sidérés car l'on n'aurait pas misé un denier sur les chances de nos deux gaillards. Surtout après les deux défaites successives de Gène Molière à Saint-Hilaire du Harcouët (bris de dérailleur) et de Jean-Jacques Joël à Annemasse (vaincu, il est vrai, par le temps).

Portant, les spécialistes y croyaient fermement. Victor Vénutolo nous disait avant le départ qu'une victoire était attendue. Etait-ce en raison du soleil éclatant semblable à celui qui brille généralement en Guadeloupe ? Etait-ce à cause du circuit comportant une côte menant à l'arrivée ? En tout cas, l'important c'était que Délos frappa si fort qu'il « cassa la baraque ». Il fit un sans-faute. Il sut bien se placer, dès le départ, et se laissa glisser dans l'échappée décisive (2e tour). Longfort, qui était pourtant le favori logique, commit l'erreur de partir en queue de peloton. En dépit des exhortations de Jacques Balta qui lui fit signe de remonter aux premières loges, la course était déjà jouée. Huit hommes prirent rapidement le large : J.L. Renard qui avait dynamité le peloton à la fin du premier tour, Demarigny, Manin, Lehuitouzé, Audoux, Jouille, Brenner et ...devinez qui ? Délos.


Le fort vent de face et le long faux plat au début du circuit étaient les adversaires des poursuivants. Longfort et deux autres courageux abdiquèrent après avoir longtemps roulé entre le groupe de tête et le reste du peloton qui se désintégrait au fil des tours.

La foule cherchait des explications : « si le Noir est toujours là ? », « quel costaud ! ». Dans le camp des Antillais, on jubilait : Et pourquoi pas le titre ? », s'exclamaient les plus passionnés. Ne rêvons pas, messieurs : 1'45'' à combler c'est trop même si seuls quatre rescapés volaient vers le but. Délos le savait bien et son objectif était de remporter l'étape. Le vaillant Lamentinois attaqua au pied de la bosse et sut maintenir son avance jusqu'au sommet. C'était le délire. Et, quand on hissa le drapeau « Guadeloupe » sur la plus haute marche du podium, on se sentit pousser des ailes comme Délos. Finalement, ce denier faisait une remontée spectaculaire au classement général en s'adjugeant la quatrième place à 1'6''. Avec Délos, « l'espoir » devrait renaître. En tout cas, notre cyclisme avait bien besoin de ce « coup de fouet ».

Envoyé spécial à Auxerre, Daniel Eraville
Extrait du journal Records (Hebdomadaire des sports et des loisirs de la Guadeloupe) – numéro 149 du 1er août 1983

CLASSEMENTS : Etape contre la montre

1er : Thierry Gault (Poitou Charente), les 12,500 kms en 17'7''
2e : Roperch (Bretagne) à 6''
3e : Lehuitouzé (Bretagne) à 8''
4e : Valles (Languedoc-Roussillon) à 19''
5e : Ramus (Ile-de-France) à 23''

Course en ligne :

1er : José Délos (Guadeloupe), les 128,500kms en 3h21
2e : Valles (Langedoc-Roussillon) à 5''
3e : Brenner (Orléans) à 8''
4e : Audoux (Ile-de-France) à 16''
5e : Demarigny (Bourgogne) à 40''

Classement général

1er : Jean Valles (Languedoc-Roussillon) en 3h38'31''
2e : Brenner (Orléans) à 10''
3e : Audoux (Ile-de-France) à 20''
4e : José Délos (Guadeloupe) à 1'6''
5e : Demarigny (Bourgogne) à 1'7''

Lu 1085 fois Dernière modification le jeudi, 22 mai 2014 20:30

Suivez VeloGuadeloupe :

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Tout commentaire non conforme à la législation française, sera automatiquement modéré.
Merci de votre compréhension.

  • Dernier
  • Populaire
  • 0 9e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 8e étape - Tronçon 2 : 64e Tour cycliste…
  • 0 8e étape - Tronçon 1 : 64e Tour…
  • 0 7e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 6e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 5e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 4e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 Prologue : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 9e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 7e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 0 8e étape - Tronçon 2 : 64e Tour cycliste…
  • 0 8e étape - Tronçon 1 : 64e Tour…
  • 0 4e étape : 64e Tour cycliste international de…
  • 1 3e étape : 64e Tour cycliste international de la…